Webinaire

Faire sa LAB en période fiscale, les clés du succès ?

Illustration d'une vidéo webinaire comptable 5Illustration d'une vidéo webinaire comptable 5

La lutte contre le blanchiment d'argent est une préoccupation majeure pour les professionnels de la comptabilité, et cela prend une importance accrue pendant la période fiscale. C'est une responsabilité qui incombe à chaque cabinet d'expertise comptable, et qui doit être intégrée dans les pratiques quotidiennes pour assurer la conformité et la sécurité de l'entreprise.

Pourquoi la lutte anti-blanchiment est-elle cruciale ?

La lutte anti-blanchiment est essentielle pour plusieurs raisons :

  1. Conformité réglementaire : Les cabinets d'expertise comptable sont soumis à des normes strictes et des obligations déontologiques qui exigent la mise en place de procédures de lutte contre le blanchiment d'argent. Ces procédures comprennent la collecte d'informations et de documents juridiques pour analyser les risques et exercer une vigilance appropriée sur les clients.
  2. Sécurité du cabinet : En effectuant une analyse rigoureuse dès l'acceptation d'un dossier, les cabinets peuvent identifier les risques potentiels et prendre les mesures nécessaires pour les atténuer. Cela contribue à la sécurité et à la réputation du cabinet.
  3. Responsabilité  : Chaque expert-comptable est responsable de ses dossiers. L'absence de mesures anti-blanchiment peut entraîner des sanctions pénales et disciplinaires sévères.

Comment intégrer la lutte anti-blanchiment dans les pratiques quotidiennes ?

  1. Formation continue : La formation des collaborateurs est un élément clé. Elle doit être régulière et adaptée aux évolutions réglementaires pour que chaque membre de l'équipe soit conscient de ses responsabilités et sache comment détecter et gérer les opérations atypiques.
  2. Procédures à jour : Il est crucial de disposer d'un manuel de procédures actualisé qui décrit clairement les responsabilités et les outils à utiliser pour la lutte anti-blanchiment.
  3. Analyse des risques : Une cartographie des risques doit être établie pour chaque client, en tenant compte de critères tels que le type de client, l'activité, la localisation et la nature de la mission. Cette cartographie doit être régulièrement mise à jour.
  4. Vigilance quotidienne : La lutte anti-blanchiment n'est pas une tâche annuelle, mais un effort quotidien. Les opérations atypiques doivent être identifiées et traitées dès qu'elles sont détectées.
  5. Communication avec les clients : Informer les clients des obligations de lutte anti-blanchiment peut non seulement les dissuader de pratiques douteuses, mais aussi renforcer la confiance dans le sérieux du cabinet.

L'automatisation comme alliée

L'utilisation d'outils automatisés, tel que Kanta, peut grandement faciliter la tâche des cabinets. Cela permet de :

  • Automatiser la collecte de données et la création de rapports.
  • Fournir une cartographie des risques en temps réel.
  • Aider à la détection des opérations atypiques.
  • Faciliter la mise à jour des informations clients.

En conclusion

La lutte anti-blanchiment est une composante essentielle de la pratique professionnelle en comptabilité. Elle nécessite une approche proactive et intégrée dans les activités quotidiennes du cabinet. Avec la bonne formation, des procédures claires et l'aide de la technologie, les cabinets peuvent non seulement se conformer à la réglementation, mais aussi renforcer leur positionnement en tant que conseillers de confiance pour leurs clients.

Nos derniers webinaires

N°1 de la lutte anti‑blanchiment
pour les experts‑comptables.

Vos clients ne nous disent pas tout.
Économisez du temps et de l'argent en automatisant votre LAB.

Réserver une démo